15 mai 1938: En tournée en Allemagne, l’affront des joueurs d’Aston Villa au régime nazi

L’an dernier, à l’issue d’une saison catastrophique, Aston Villa  retrouvait la deuxième division. Etage du football anglais que le club de Birmingham n’avait plus visité depuis 29 ans. Pour plusieurs sites web, ça  été l’occasion de rappeler un des faits d’arme qui constitue la légende de ce club fondé en 1874. Une anecdote peu connue hors d’Angleterre mais qui a participée à bâtir la cote de sympathie et de respect envers les claret and blue à travers tout le pays.

Pas de salut pour les nazis !

Une page se tourne pour Aston Villa qui n’avait pas manqué une édition de Premier League dans sa version moderne mise en place en 1992. Aujourd’hui le club détient toujours le record du plus grand nombre de buts marqués en une saison. Lors de la saison 30/31, les Villans plantèrent à 128 reprises. Et avec une Coupe d’Europe des Clubs Champions gagnée en 1982, Aston Villa est entré dans le cercle fermé des clubs mythiques. Rentré dans le rang ces dernières décennies, la presse finit par snober le principal club de Birmingham, deuxième ville du pays. Cette situation est d’autant plus surprenante qu’il s’agit d’une équipe respectée dans toute l’Angleterre. Et ce respect pour Aston Villa est en grande partie lié à l’attitude de ses joueurs lors de la tournée de l’équipe en Allemagne au mois de mai 1938.

billet aston villa sélection a 1938Là-bas ils croisèrent la route de leurs compatriotes de l’équipe nationale d’Angleterre eux aussi venus se frotter aux allemands. Ils gagnèrent sans trop de soucis 6 buts à 3. Mais là n’est pas l’important. Ce qui retint l’attention c’est que les deux équipes entrèrent sur le terrain en effectuant le salut nazi. Un mois auparavant, l’Allemagne d’Hitler venait d’envahir l’Autriche pour l’annexer de fait. Ce qu’on appelle l’Anschluss. Et l’Angleterre et la France signaient avec l’Allemagne les accords de Munich. Dans leur soucis de ne pas fâcher Hitler, le français Daladier et l’anglais Chamberlain lui cédèrent en plus la région tchécoslovaque des Sudètes. La guerre était pour demain. Mais la France et l’Angleterre pensaient encore apaiser les tensions internationales en maintenant cette cordialité diplomatique avec l’Allemagne nazie.

C’est dans cet esprit que la Fédération Anglaise somma les joueurs de l’équipe nationale de faire le salut nazi avant le début du match, et s’attendait « naturellement » à ce que les Villans, dont la tournée commençait le lendemain contre une sélection locale, fassent de même. Eric Houghton, attaquant des claret and blue de 1927 à 1946, expliqua plus tard: « Notre entraîneur Jimmy Hogan nous avait averti: « ils attendent que vous fassiez le salut nazi ». Un gars de la fédération anglaise était venu le trouver et l’en avait avisé: « Nous pensons qu’il vaudrait mieux que vos joueurs effectuent le salut nazi, cela dans un esprit vraiment amical.« »

aston villa refuseMais se mettre à la mode du Reich comme le firent les internationaux n’était pas de leur goût. Pas de respect envers le pays hôte qui tienne. Pas de peur de fâcher Hitler non plus. Au contraire, ils décidèrent de marquer le coup et afficher leur anti-nazisme. Voilà la ligne. « Nous avons eu une réunion à ce propos, pousuivit Houghton, et George Cummings et Alex Massie nous dirent  » il n’y a pas moyen qu’on fasse le salut nazi. » » Galvanisés par l’élan de ces deux joueurs écossais, l’équipe entière refusa donc d’effectuer le salut nazi protocolaire. Les 110 000 spectateurs du Stade Olympique de Berlin où se déroulait le match, comme la veille, restèrent bouche bée devant cet affront fait au Reich. En coulisse, par contre ça s’agitait. Il ne fallait à aucun prix que cet acte se reproduise lors du match suivant, programmé à Stuttgart.

S’ensuivit plusieurs pressions du corps diplomatique anglais, de la fédération de football et du Ministère des Affaires Etrangères allemand, fraîchement confié à Ribbentropp. C’est dire que l’affaire fut prise au sérieux, et que les Villans ont eu de quoi sentir l’étau se resserer.  Par leur attitude, ils ne défiaient pas seulement le nazisme, ils désavouaient aussi le Premier Ministre anglais Chamberlain. Les joueurs finirent par céder. Mais c’était sans compter sur leur culot. « Au match suivant, à Stuttgart, les deux équipes firent le salut. Mais alors que nous étions au milieu du terrain, nous le fîmes avec les deux doigts en forme de V. Les spectateurs applaudissaient comme des fous. Pour eux tout allait bien, ils ne connaissaient pas la signification de notre geste. »

VillainGermanyCet épisode fut relayé dans la presse anglaise, et les joueurs d’Aston Villa furent accueillis en héros à leur retour en Angleterre, pour un acte qui est resté gravé dans la mémoire collective des supporters de foot anglais. Toutefois, il faut reconnaître qu’ils ne furent pas les premiers anglais à refuser d’effectuer le salut nazi avant un match de football en Allemagne. Ils s’inscrive notamment dans les pas d’Everton, Manchester City ou Derby County, qui avaient quelques années plus tôt eux aussi refusé de se soumettre au rituel du salut d’avant-match. Mais l’insoumission des Villans prend un sens plus lourd quand on connait le contexte international de guerre imminente dans lequel elle prend forme.

Si de ce salut aux origines british, les allemands ne comprirent pas grand-chose, les joueurs eux ne se doutaient pas que ce signe deviendrait, sans lien avec leur histoire, quelques trois ans plus tard, en pleine seconde Guerre Mondiale, un  symbole international de la lutte contre les nazis.

15858651-Illustration-d-une-victoire-V-salut-ou-signe-de-la-main-de-la-paix-dans-un-style-r-tro-sur-bois-Banque-d'images

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s