★Décrassage Octobre 2018★

#Décrassage n°5. Si on devait résumer l’actualité du mois d’octobre en quelques infos, voilà ce qu’on en retiendrait. C’est le Décrassage mensuel des Cahiers d’Oncle Fredo. Autrement dit, un résumé partiel et partial de l’actualité autour du football et son monde. Au menu de ce mois-ci:

★ Des supporters antifascistes brésiliens unis en vain contre Bolsonaro ★ La gentrification du Red Star, un programme Macron compatible ★Une petite causerie entre amis chez les fachos de Casa Pound ★ Des ultras réprimés pour s’être solidarisés d’une candidate à l’exil abattue par la Marine royale

Les supporters unis contre Bolsonaro

Affiche des supporters antifascistes de Palmeiras souhaitant la bienvenue à leurs homologues de Colo Colo.

Si du côté des footballeurs brésiliens les opposants au futur président d’extrême-droite, Jaïr Bolsonaro, se sont fait discrets, du côté des supporters c’est heureusement un autre son de cloche. Plusieurs torcidas des grands clubs du pays sont montées au créneau à l’aube de l’élection de ce nostalgique de la dictature militaire des années 70/80. Salut au Fla-Antifascista (Flamengo), à la Democracia Gremista (Gremio), à l’Inter Antifascista (SC Internacional), aux Gaviões Da Fiel Torcida (Corinthians), à la Torcida Jovem (Santos), aux Tricolores de Esquerda (Fluminense), à la Esquerda Vascaina (Vasco da Gama) ainsi qu’aux Mulheres Botafoguenses contra o facismo (Botafogo). Mention spéciale aux supporters antifascistes de Palmeiras, leur club ayant été régulièrement associé à Bolsonaro qui en est un aficionado déclaré. Qui plus est, une des stars de l’équipe, Felipe Melo, est un des footballeurs qui a le plus mis en avant soutien dans la campagne de Bolsonaro. Le 2 octobre dernier, veille du 1/4 de finale retour de Copa Libertadores face aux chiliens de Colo Colo, une manifestation anti-Bolsonaro eut lieu à Rio. Quelques supporters de Colo Colo, membres de la Garra Blanca, s’y sont joints en solidarité.

*Elections 2018: le cercle des groupes de supporters contre Bolsonaro et le fascisme s’agrandit(ChuteiraFC)

Levée de bouclier chez les fans du Red Star contre Uber

Photo de la banderole « saluant » l’arrivée de Grégoire Potton au Red Star. Source: compte Fb de la RDN

Les supporters du Red Star en ont avalé des couleuvres. Celle du partenariat avec Uber pourrait être celle de trop dans la marche engagée par la direction du club. L’identité du club s’évapore un peu plus. Le club déjà privé de son historique Stade Bauer, voit depuis quelques saisons se multiplier les partenariats contre nature. L’arrivée de Vice comme sponsor maillot avait déjà un peu fait grincer les dents des supporters du Kop. La direction s’évertue à donner une image « branchouille » à un club qui attire pourtant beaucoup plus pour son authenticité et son ancrage populaire. Dernier partenariat en date, celui avec l’entreprise Uber, qui a remis au goût du jour le travail payé à la tâche. Ce partenariat vise à financer le Red Star Lab, créé en 2008, qui a pour vocation de développer les projets sociaux du club, notamment vis à vis des jeunes. Plus qu’un décalage, cela illustre le fossé qui s’accroît entre les supporters et la direction. D’aucuns y voient la patte du macronien Grégoire Potton, nommé Directeur Général du club en novembre 2007. Le Collectif Red Star Bauer, a jugé ce partenariat indécent et aux antipodes de ce qu’est censé promouvoir le club.

*Au Red Star, Uber se prend un stop (SoFoot.com)

Quand Casa Pound fourre son nez dans le football italien

Profitant du climat nationaliste actuel dans la péninsule, et après la non-qualification de l’équipe nationale pour le dernier Mondial en Russie, les fascistes de Casa Pound tentent de surfer sur cette « crise ». Le plus sérieusement du monde, ils ont organisé fin octobre dans leurs locaux romains une discussion intitulée « Idées et propositions pour relancer le sport national ». Des personnalités comme le sélectionneur national des Espoirs, Massimo Piscedda, le directeur du Corriere dello Sport, Ivan Zazzaroni, l’agent de joueur Alberto Faccini, le responsable du football amateur au sein du syndicat des joueurs (AIC) Giorgio Gaggioli, ont tranquillement taillé le bout de gras avec le journaliste fasciste Davide Di Stefano. L’Association Nationale des Partisans Italiens (ANPI), fondée en 45 par des résistants au fascisme, a pris à partie Zazzaroni. « Tu ne sais donc pas qu’il s’agit de fascistes ? ». A quoi il répondit candide : « Nous parlerons seulement de football ». Même s’il est bien connu que le monde du football italien est loin d’être hermétique au fascisme, c’est un signe de temps qui s’assombrissent…

*L’ANPI contre Zazzaroni, invité à un débat de Casa Pound (BolognaRepubblica.it)

Répression contre les ultras de Tétouan

Ce mois d’octobre, les ultras de Tétouan, Los Matadores 05, ont vu quatorze des leurs être condamnés par la justice marocaine à des peines allant de un à dix mois de prison pour « outrage au drapeau national », « manifestation non autorisée » et « destruction de biens publics ». Ils ont été inculpés suite à la manifestation, appelée directement par le groupe ultras, en réaction à l’assassinat par la marine nationale de la jeune étudiante Hayat Belkacem, originaire de la ville, qui tentait de gagner clandestinement l’Espagne sur un bateau. Le 28 septembre dernier, trois jours après le mitraillage du bateau, Los Matadores 05 publiaient sur leur page facebook un appel à se rassembler boulevard Delgado à Tétouan, deux heures avant la rencontre opposant leur club du Moghreb Athletic Tétouan au KAC Marrakech. Dans l’appel des ultras, il était demandé aux participants de venir habillés en noir « en signe de protestation contre la politique de l’État makhzénien contre son peuple, et dont Hayat est victime ». Sur le chemin menant au stade Saniet Rmel, quelques dégradations mineures avaient été commises. A l’intérieur du stade, l’hymne national a été sifflé. Le groupe des Matadores 05 a adopté une attitude ambiguë, se dissociant des débordements dans la rue, les qualifiant « d’actes isolés » contraires à leur volonté de protestation pacifique.

*Au Maroc, 14 supporters condamnés pour avoir dénoncé la mort d’une migrante (LeMonde.fr) *A Tétouan, les ultras du MAT en porte-voix de la colère après la mort de Hayat Belkacem (Telquel.ma)

**************************************************************

Photo de une: Les ultras de Tétouan rendant hommage à Hayat Belkacem, sur le chemin du stade avant la rencontre contre Marrakech (source: compte Fb de Los Matadores 05)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s